Médaille de l'Ordre de Montréal

Appel à la création

17 mai 2016
Jacques Desbiens

La médaille de l’Ordre de Montréal désigne une famille de médailles rondes. Elle est suspendue à même un ruban rouge uni, en référence à la couleur lumineuse de la Ville.

Sur l’avers, une représentation symbolique de la diversité contemporaine de Montréal, exprimée par les traits convergeant, en son centre, vers un plan stylisé de l’île à vol d’oiseau. Les huit pointes distinctes sont quant à elles le symbole du rayonnement de la ville et de son ouverture sur le monde.

À l’image du drapeau de Montréal, l’envers de la médaille est orné des quatre fleurs emblématiques de la ville, disposées en quartiers autour de sa croix héraldique. La devise Concordia Salus, Le salut par la concorde, est gravée au bas de l’insigne.

Matières

Grade commandeur ou commandeure : La médaille du grade de commandeur ou commandeure est de forme ronde, en cuivre plaqué d’or 14 ct.Le diamètre du grand modèle est de 6 cm, celui du modèle réduit, de 1,8 cm et celui de l’insigne de revers, de 1,15 cm.

Grade officier ou officière : La médaille du grade d’officier ou officière est de forme ronde, en cuivre plaqué de rhodium. L’île de Montréal représentée en son centre est plaquée d’or 14 ct. Le diamètre du grand modèle est de 5 cm, celui du modèle réduit, de 1,8 cm et celui de l’insigne de revers, de 1,15 cm.

Grade chevalier ou chevalière : La médaille du grade de chevalier ou chevalière est de forme ronde, en cuivre plaqué de rhodium. Le diamètre du grand modèle est de 4 cm, celui du modèle réduit, de 1,8 cm et celui de l’insigne de revers, de 1,15 cm. 

Jacques Desbiens, designer industriel

Né en 1981 à Chicoutimi au Saguenay, Jacques Desbiens quitte sa région en 1999 pour Montréal, afin d’y étudier le design industriel. Diplômé en 2003 du Cégep du Vieux Montréal, il entreprend sa carrière la même année dans la région métropolitaine. Depuis l’obtention de son diplôme, Jacques a travaillé en tant que designer industriel dans plusieurs entreprises de différents secteurs d’activité. Son expérience est très variée, du design de présentoir à la conception d’emballages structurels, en passant par l’injection plastique et le métal en feuille. C’est en 2007 qu’il crée son entreprise, Design ÔM, qui lui a permis de mettre sur le marché une gamme d’accessoires haut de gamme fabriqués au Québec. Cette aventure l’amène à exposer au Salon international de design de Montréal (SIDIM) et à l’Interior Design Show (IDS) de Toronto, en 2010 et 2011, ce qui lui donne une plus grande visibilité. Depuis 2012, Jacques poursuit sa carrière en design dans une firme de développement de produits technologiques, tout en travaillant à son compte à différents projets qui l’inspirent.