Pendant que les experts repensent le design de commerces dans un contexte pandémique, un appel à idées est lancé

24 septembre 2020

Le Bureau du design lance, en collaboration avec Architecture sans frontières Québec, le projet de recherche appliquée « COVIDesign » pour repenser en profondeur et de façon pérenne le design de commerces en contexte de pandémie. Des expert.es reconnu.es dans toutes les sphères du design et de l’architecture ont répondu à l’appel à professions. Celles et ceux sélectionné.es sont mobilisé.es autour de ce projet qui vise la résilience, la durabilité et la rentabilité des commerces en plus de procurer une expérience renouvelée pour les consommateurs. 

Un appel à idées est en cours jusqu'au 19 octobre 2020 invitant la communauté professionnelle en design et en architecture à proposer des solutions et ainsi participer à ce défi de taille.

Différents modèles d'affaires et d'aménagements seront repensés, notamment dans les domaines de l’alimentation, de la restauration et du commerce de détail; ces nouveaux modèles commerciaux sont attendus au printemps prochain sous la forme de modélisations 3D et d’un guide ou catalogue d'idées. Ces outils serviront aux bénéficiaires des programmes municipaux de subvention à la construction ou à la rénovation commerciale en plus de guider les propriétaires d’établissements commerciaux et les designers dans l’application de solutions novatrices et performantes en matière d’aménagement commercial post-COVID.

Le projet de recherche « COVIDesign » constitue une suite logique aux mesures d’urgences déployées par l’organisme Architecture sans frontières Québec qui, depuis plusieurs mois, avec l'aide financière de la Ville, offre un soutien technique aux commerçant.es dans le besoin ainsi qu’un guide d’adaptation pour les petits commerces favorisant le respect des règles de distanciation physique et des mesures d'hygiène.

Nos commerces ont dû adapter leur modèle d’affaires et trouver des solutions temporaires dans cette crise sanitaire. Aujourd’hui, nous mettons à contribution l’expertise et la créativité des designers montréalais pour contribuer à repenser les commerces de manière pérenne. Il faut aider nos commerces à se rebâtir dans ce nouveau contexte. Plus que jamais, notre administration fait une priorité de l’aide aux commerces et de la vitalité de ses artères commerciales. La réponse à l’appel à la mobilisation des experts de toutes les sphères du design et de l’architecture est stimulante. Il faut continuer à réfléchir et construire le Montréal de demain. Nos commerçants ont été durement touchés par la pandémie et ils ont fait preuve d’une résilience exemplaire. Nous continuons nos efforts pour les appuyer avec tous les moyens disponibles.

Citation de monsieur Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial et du design au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, dans un communiqué de presse émis le 24 septembre 2020.

Cette initiative du Bureau du design dans la recherche et le développement de solutions créatives s’inscrit directement dans l’esprit de la désignation de Montréal à titre de Ville UNESCO de design et de la mise en œuvre de l’Agenda montréalais 2030 pour la qualité et l’exemplarité en design et en architecture. De plus, elle met à contribution les nombreux talents montréalais en design et en architecture tel que relevé dans l'étude issue du Recensement Design Montréal.

L’appel à professions publié en juillet dernier a suscité un vif intérêt; une trentaine de candidatures ont été déposées et plusieurs expert.es ont été rencontré.es puis, sélectionné.es. pour mener à bien ce projet. Ensemble, il.elles représentent toutes les disciplines du design et de l’architecture en plus de réunir des expertises en marketing, marchandisage, communications, commerce électronique, design expérientiel, image de marque, accessibilité universelle, ergonomie, sociologie, etc. 

Sous la coordination de l’organisme Architecture sans frontières Québec, le groupe d’expert.es bénéficiera de l’expérience du directeur de création chevronné Tony Babinski en tant que facilitateur. D'autres experts sectoriels seront également invités à partager leur vision du commerce du futur dans des domaines d’interventions particuliers. Si vous souhaitez contribuer au projet en partageant vos idées et solutions, faites-le en participant à l'appel à idées jusqu'au 19 ocobre 2020!

Le groupe de travail 

Étienne Bernier, architecte chez Étienne Bernier Architecture, chargé d’enseignement à l’École d’architecture de l’Université Laval

Vincent Clarizio, designer industriel, directeur de création et associé chez Signature Design Communication

Julien Delannoy, designer d’intérieur, spécialisé dans les domaines corporatif, commercial, résidentiel ainsi qu’en scénographie d’exposition, chargé de formation pratique à l'Université de Montréal

François Desrosiers, BAA et MBA, président d’Interim Marketing, chargé de cours à HEC Montréal en tendances et stratégies en commerce de détail et en marchandisage, chargé de cours à l'Université de Montréal en publicité pour commerces de détail 

Jennylie Harel, designer graphique chez Bélanger 

Michel Lauzon, architecte, designer urbain, Fellow IRAC, président fondateur et chef de la création de LAAB

Evelyne Paris, architecte, associée, directrice de projets et directrice du marché divertissement, Lemay

Imen Ben Youssef Zorgati, designer d’intérieur, professeure en design à l'Université de Tunis- Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, chercheure au sein du groupe de recherche Design et société de l’Université de Montréal  

Le comité consultatif

Fabien Durif, professeur titulaire au département de marketing et vice-doyen à la recherche à l’École des sciences et de la gestion de l’UQAM (ESG UQAM), directeur de l’Observatoire de la consommation responsable (OCR) et du GreenUXlab (Laboratoire de recherche FCI en nouvelles expériences utilisateurs et en écoresponsabilité).

Philippe Gauthier, professeur agrégé et fondateur du groupe de recherche Design et société à l’Université de Montréal, titulaire d’un doctorat en sociologie de l’EHESS (Paris, France), d’une maîtrise en sciences appliquées en aménagement et d’un baccalauréat en design industriel de l’Université de Montréal

Jean-Pierre Lacroix, designer graphique,président et associé fondateur de SLD (Shikatani Lacroix Design - New York, Shanghai, Toronto), conférencier et auteur 

Nicolas Labrie, architecte, fondateur de LabNco., spécialiste des influences entre design et comportements humains & concepteur d'une méthodologie visant à atténuer les impacts de l'épidémie. 

Clémentine Le Meur, consultante en design universel chez Société Logique, titulaire d'une maîtrise d'urgentiste en bâtiment et infrastructure de l'École Spéciale des Travaux Publics (Paris, France) et d'une maîtrise en architecture de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Bretagne (Rennes, France)

Patrick Vincent, diplôme d’études supérieures spécialisées en intervention ergonomique en santé et sécurité du travail et détenteur du certificat canadien de praticien en ergonomie, ergonome certifié spécialisé en ergonomie de conception architecturale et président de Vincent Ergonomie

Le comité de pilotage

Sylvie Champeau, MGP, conseillère en contrôle et analyse de gestion au Bureau du design, Service du développement économique de la Ville de Montréal

Bruno Demers, sociologue, directeur général chez Architecture sans frontières Québec

Stéphanie Leduc, designer de l’environnement, designer d’événement et designer d’intérieur, fondatrice Atelier EN TEMPS ET LIEU, chargée de projet chez Architecture sans frontières Québec

Elène Levasseur, designer de l'environnement, M. Sc. Environnement (Design urbain), Ph. D. en aménagement, histoire et théorie de l'architecture, coordonnatrice de recherche chez Architecture sans frontières Québec

Montréal : un terreau fertile pour la créativité et l’innovation en commerce

En juin 2006, Montréal était désignée Ville UNESCO de design, intégrant un réseau international qui compte aujourd’hui 246 villes créatives dont 40 villes désignées en design. En lui attribuant ce titre, l’UNESCO a reconnu le potentiel des designers montréalais à contribuer au devenir de Montréal, ainsi que l’engagement et la détermination de la Ville de Montréal, des gouvernements et de la société civile à miser sur cette force pour améliorer la qualité de vie des Montréalais.es. Cette désignation est plus que jamais une invitation à (re)développer Montréal et ses multiples attraits, dont ses commerces, par le design. 

En décembre 2019, Montréal adoptait son propre Agenda montréalais 2030 pour la qualité et l’exemplarité en design et en architecture. Ce document d’orientation qui établit des principes directeurs,  mise sur la créativité et la force d’innovation des designers et des architectes, de concert avec d’autres expertises comme le génie et l’urbanisme, pour réussir la transition écologique et sociale de Montréal.  Cette prise de position prend tout son sens dans le contexte de la pandémie et d’un tel projet de recherche appliquée en design de commerces.

En septembre 2020, le Bureau du design de la Ville de Montréal a publié les données du premier Recensement Design Montréal. L’étude qui en résulte constitue le premier réel portrait des professionnel.les du design et de l’architecture à Montréal, de même que des entreprises et des organismes qui les emploient. Selon plusieurs considérations, Montréal s’avère être un terreau fertile pour la prospérité de celles et ceux qui choisissent de s’y établir ou d'y travailler; la grande majorité des entreprises qui recourent au design et à l’architecture constatent un accroissement des résultats financiers et de leur compétitivité. Les professions du design bénéficient par ailleurs d’une forte relève puisque le quart des professionnel.les ont moins de 35 ans. Ce sont par ailleurs 34 % des travailleur.euses du design et de l’architecture de la province qui sont recensés à Montréal, procurant un atout distinctif à la métropole sur lequel miser.