Montréal est une ville de designers : rencontre avec Maggie Cabana, conceptrice en architecture

23 octobre 2017

Maggie Cabana, conceptrice en architecture
Architecture Microclimat

— Cinquième portrait d'une série de dix

Maggie Cabana, conceptrice en architecture chez Architecture Microclimat
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

Maggie Cabana a amorcé son parcours universitaire dans le domaine de la microbiologie, mais après quelques mois, elle s’est rendu compte que ce champ d’études ne lui convenait pas.

Je souhaitais me réaliser dans une discipline plus artistique. Je me suis inscrite au baccalauréat en architecture sur un coup de tête ; mes proches ont été surpris!

Après avoir complété une maîtrise en architecture à l’Université de Montréal, Maggie est recrutée par Architecture Microclimat.

Mes patrons accordent une grande confiance aux jeunes designers; ils m’impliquent dans toutes les étapes de conception des projets.

Maggie Cabana et Olivier Lajeunesse-Travers, associé principal chez Architecture Microclimat
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

La jeune firme d’architecture spécialisée dans la revitalisation de terrains sous-utilisés, comme la conversion de hangars en maisons d’arrière-cour, a d'ailleurs remporté le prix de la relève aux Grands Prix du Design 2017.

Projets

Plans de travail et échantillons chez Architecture Microclimat
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

La stagiaire en architecture, qui passera en novembre prochain l’Examen des architectes du Canada en vue d'obtenir officiellement le titre d’architecte, travaille actuellement à la conception d’une maison intergénérationnelle dans l’arrondissement Saint-Laurent.

Deux sœurs et leur famille respective habiteront la demeure. Le cœur de la maison intégrera une volière d’oiseaux, un espace de jeux et une longue table communale pour les repas familiaux. J’aime le côté humain de ce projet qui permet de densifier la ville d’une belle façon.

Maggie réalise également les plans d’un chalet à Sutton sis sur un terrain époustouflant.

Notre défi est de concevoir un chalet qui s’harmonise avec la somptuosité de la nature environnante. Bien qu'il s'agisse d'un projet de petite échelle, la qualité recherchée et le budget limité constituent un défi des plus stimulants.

L’architecture sociale

Maggie s’intéresse au volet social de l’architecture et croit en sa portée sur la vie des gens. 

En septembre dernier, elle s’est envolée pour le Nunavik avec huit autres lauréats de la 21e édition de la Charrette interuniversitaire du Centre Canadien d’Architecture. Leur défi ? Proposer une initiative architecturale réalisable en cinq jours adaptée aux besoins des communautés inuites, et conçue uniquement avec des matériaux abandonnés. 

Abri multifonctionnel conçu en utilisant un vieux conteneur réalisé lors d’un projet à Kuujjuaq dans le cadre de la Charrette interuniversitaire du Centre Canadien
Source : 
Maggie Cabana

Dans le village de Kuujjuaq, aucune installation hivernale permettant aux gens de chausser leurs patins ou simplement regarder une partie de hockey n’est annexée à la patinoire municipale. Notre équipe a donc conçu un abri multifonctionnel en utilisant un vieux conteneur. Des madriers ont été transformés en estrade, des têtes de lit en tablettes et des pneus en rangement à chaussures. Plusieurs membres de la communauté ont participé au projet; ce fut une expérience enrichissante!

Sensible

Maggie Cabana, conceptrice en architecture chez Architecture Microclimat
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

Ma sensibilité se traduit non seulement par le regard délicat que je porte sur les paysages de mon quotidien, mais aussi par l'écoute des besoins et de l'histoire de mes clients que j'intègre, avec mon savoir architectural, dans les projets.

La lumière hivernale sublime du Japon, l’architecture unique des immeubles de Tokyo, comme la Nakagin Capsule Tower, et les scènes de la vie quotidienne nippone ont stimulé l’imaginaire de la future architecte lors d’un séjour au pays du soleil levant l’an dernier. Elle a eu un véritable coup de cœur pour le musée d’art de Teshima, situé sur l’île de Teshima. 

Musée d’art de Teshima, situé sur l’île de Teshima au Japon
Source : 
Maggie Cabana

Ce musée perché en haut d’une colline est en fait une structure de béton représentant une goutte d’eau. Un percement ovale au plafond laisse s’infiltrer la lumière, qui change au gré du soleil, tandis que de fines pellicules d’eau émergent du sol; c’est magnifique!

Montréal

La conceptrice voue un culte à l’histoire de Montréal, notamment celle des années 60 et 70.

Des projets d’envergure comme Habitat 67 et le stade olympique ont vu le jour au cours de ces années. Ces structures colossales teintent le Montréal d'aujourd’hui.

Elle trouve aussi emballant le dynamisme actuel des Montréalais.

J’ai l’impression que les citoyens s’impliquent de plus en plus dans leur ville; l’engouement pour les ruelles vertes depuis quelques années en est un bon exemple. Je trouve formidable que la Ville de Montréal investisse dans la revitalisation d’espaces publics comme le Village au Pied-du-Courant. Architecture Microclimat a d’ailleurs participé au design et à la construction de ce projet.

Architecture Microclimat
980, rue Cherrier #301
Montréal (Québec) H2L 1H7

Lien

Découvrez tous les concepteurs du Répertoire des designers montréalais qui, comme Maggie Cabana, font la fierté et la renommée de Montréal, Ville UNESCO de design!