Montréal est une ville de designers : rencontre avec Lysanne Latulippe, designer textile

16 octobre 2017

Lysanne Latulippe, designer textile
Cofondatrice de STRING THEORY 

— Quatrième portrait d'une série de dix

Lysanne Latulippe – designer textile, Cofondatrice de STRING THEORY
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

En 2011, Lysanne Latulippe et sa partenaire d’affaires de l’époque, Meghan Price, remportent une bourse pour présenter les produits de STRING THEORY au NY NOW, un important salon commercial new-yorkais. 

Notre participation à cet événement a été déterminante, car nous y avons rencontré des distributeurs américains qui nous ont ouvert les portes des boutiques de musées comme le Guggenheim pour vendre nos produits. 

 

Foulards String Theory
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

Aujourd’hui, les luxueux foulards et les châles en laine mérinos et d’alpaga de STRING THEORY se trouvent dans une douzaine de points de vente, notamment à Montréal, Toronto, San Francisco et New York. La présence de STRING THEORY dans le catalogue d'objets-cadeaux CODE SOUVENIR MONTRÉAL offre à la petite entreprise de textile une belle visibilité…parfois même inespérée.  

Lors d’un voyage à Paris en 2015, le maire Denis Coderre a fait cadeau d’un de nos foulards à son homologue parisienne, Anne Hidalgo. La photographie de la mairesse portant notre création a beaucoup circulé sur Facebook. En un weekend, nous avons vendu 30 foulards du modèle porté par Mme Hidalgo à notre boutique en ligne : du jamais vu! 

Projets à venir

Lysanne Latulippe confectionne un foulard
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

Le nom STRING THEORY réfère à la théorie des cordes de la physique quantique selon laquelle l’univers serait composé de cordes qui vibrent. Sept ans après avoir lancé son entreprise, Lysanne Latulippe vibre toujours pour l’art du tricot.

La designer lancera cet automne une mini-collection d’accessoires pour hommes et femmes composée de tuques, mitaines et cache-cou. Elle compte également cibler une nouvelle clientèle : les enfants. 

Mes créations pour adultes sont habituellement bicolores. Cette gamme pour enfant sera très colorée. 

Établir de nouveaux partenariats avec des organismes culturels pour la confection d’accessoires et de vêtements à leur image fait aussi partie des plans de la designer au cours des prochains mois. 

Persévérante

Je suis une personne persévérante.  J’aime me donner des défis et les atteindre, malgré les obstacles. 

Il y a trois ans, la designer décidait d’investir 200 000 $ dans des machines industrielles de tricot, un défi financier de taille pour la microentreprise. Elle ne regrette pas cette décision. 

Je peux désormais confectionner 100 % de mes articles dans mon atelier. Je n’ai plus à faire appel à des sous-traitants. 

En 2016, la diplômée du Centre des textiles contemporains de Montréal a voyagé au Japon pour parfaire ses connaissances.

Le Japon possède un savoir-faire technologique très poussé en textile, que ce soit pour le tissage, le tricot ou la teinture de tissu. J’ai énormément appris en un mois.

Incontournable

L’atelier STRING THEORY
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

La designer souhaite devenir une référence incontournable dans l’industrie du tricot montréalais, une industrie qui a été largement délocalisée, entre autres vers l’Asie, dans les années 2000. 

Aucun autre designer ne possède mon équipement à Montréal. Je souhaite relancer la production locale du tricot en collaborant avec d’autres designers. J’ai d’ailleurs eu la chance de confectionner des robes et des tuniques pour la collection d’hiver 2016 de la designer de mode Marie Saint-Pierre. 

S’inspirer de l’architecture 

Foulards et châles STRING THEORY
Source : 
Técia Pépin, rédactrice et photographe

Le monde de l’architecture inspire la designer pour la création de ses écharpes et foulards intemporels, épurés et géométriques. 

Les lignes architecturales d’un bâtiment, d’un plafond ou la répétition de motifs dans une brique peuvent devenir des sources d’inspiration. J’observe beaucoup mon environnement. 

Savoir décrocher

Lysanne Latulippe est seule à la tête de STRING THEORY, Meghan Price, la cofondatrice de l’entreprise vivant maintenant à Toronto. Mère d’une fillette de cinq ans, elle a un horaire ultra-chargé et pour décrocher du boulot elle enfile ses souliers de course. 

J’ai d’ailleurs un marathon de 42 km à mon actif! 

L’un de ses coins préférés de la ville est le Vieux-Montréal. 

C’est une chance d’avoir de si beaux édifices qui portent une histoire. J’aime aussi la place d’Armes située devant la basilique Notre-Dame. C’est un lieu accueillant au charme européen. 

STRING THEORY
5550, rue Fullum, suite 526
Montréal (Québec) H2G 2H4
Tél. : (514) 800-1333

Liens

Découvrez tous les concepteurs du Répertoire des designers montréalais qui, comme Lysanne Latulippe, font la fierté et la renommée de Montréal, Ville UNESCO de design!

STRING THEORY fait partie de la sélection CODE SOUVENIR MONTRÉAL 2016-2017. Voyez les quelque deux cents produits de cinquante-neuf designers représentés dans le catalogue d’objets-cadeaux et souvenirs de Montréal puis, passez à la boutique!  Les produits sont disponibles auprès des designers et éditeurs ou mis en valeur dans le réseau grandissant de boutiques arborant la marque officielle CODE SOUVENIR MONTRÉAL. Consultez la carte Design Montréal pour les localiser.